Emmabuntüs 4

Avec un peu de retard, je me dois de parler de l’évolution de la distribution Emmabuntüs que je suis depuis plusieurs années.

Leur collectif est très actif et leur contribution a su créer un vaste réseau qui recycle les vieux ordinateurs pour lutter contre l’obsolescence programmée et offrir une distribution clés en main pour l’utilisateur lambda qui découvre GNU/Linux, comme pour des écoles ou des associations.

Leur démarche a développé aussi un tissu associatif solide avec plusieurs contributions vers des ONG. Leur projet avec des FabLabs en Afrique, par exemple, qui collabore pour le numérique libre au service de la jeunesse et pour réduire le handicap au Togo, dédié à l’innovation sociale, en utilisant des technologies numériques responsables, et le développement durable local, est un exemple de cette réussite.

Leur campagne de réemploi d’ordinateurs pour tous aussi donne un élan au reconditionnement des ordinateurs en partenariat avec Debian-Facile, Blabla Linux et Tugaleres.com.

Bref, que des intentions honorables vers l’économie sociale et solidaire avec un soucis d’éthique poussé.

La version 4 de Emmabuntüs suit la mise à jour de Debian 11 et ils ont bien anticipé en avance avant la sortie officielle cette mise à jour.

Une des nouveautés que je trouve fort appréciable de cette nouvelle version est l’option, en arrivant sur une session, même en live-CD, de tout de suite basculer vers un environnement de bureau LXQt qui est plus léger que celui de XFCE.  Pour de vieux ordinateurs où même XFCE, qui est déjà un environnement léger, peut être un peu gourmand pour l’utilisation des ressources, c’est génial. Sur les distributions antérieures, il y avait déjà la possibilité de passer à un environnement LXDE (qui n’est plus maintenu), proche de LXQT, mais ce n’était pas si automatique.

Le choix des logiciels sous le capot est toujours judicieux et vous trouverez tout ce dont vous pouvez avoir besoin et plus sûrement. Pour un utilisateur qui débute dans cet univers du logiciel libre, je trouve toujours cette distribution très pertinente et plus simple à installer et à mettre en place, d’autant qu’il y aussi un installeur Calamares qui permet l’installation sans rebooter un live-CD.

Une présentation de cette nouvelle monture:

Merci aux acteurs dévoués d’Emmabuntüs

Campagne de reconditionnement

Bonjour lecteur,

Une campagne de reconditionnement d’ordinateurs a vu le jour avec la participation très active de la communauté de Emmabuntüs et de Debian-Facile. Ces deux communautés travaillent d’arrache-pied pour maintenir des distributions légères, accessibles aux novices dans le monde du libre et optimisées pour recycler des vieux ordinateurs. Nous pourrions dire qu’elles sont des distributions éthiques solidaires et écologiques.

Pour en savoir plus sur les questions environnementales, un bon article sous forme d’interview à lire ici : Emmabuntus, de l’aide à l’autonomie numérique.

En partenariat avec un Youtubeur Belge, Amaury Libert (BlaBlaLinux), et l’association Tugaleres passionnés de GNU/Linux, un projet à grande échelle de reconditionnement d’ordinateurs a vu le jour grâce entre autre à un outil très pratique utilisé par Emmabuntüs, une clé USB de reconditionnement qui permet d’installer la distribution avec un gain de temps considérable ! Voici une vidéo courte qui présente l’emploi de cette clé magique !

Si vous voulez en savoir plus, une vidéo plus longue existe et aussi un tutoriel écrit par arpinux de Debian-Facile pour créer la clé de réemploi, voici plusieurs liens à ce sujet:

https://debian-facile.org/viewtopic.php?id=28163

L’objectif principal:

permettre aux plus démunis d’acquérir gratuitement et/ou à très petit prix, un ordinateur fonctionnel reconditionné afin de couvrir ses besoins informatiques et permettre la réduction de la fracture numérique. ces ordinateurs seront reconditionnés grâce à des distributions libres.

Objectif secondaire:

permettre aux plus démunis de découvrir les logiciels libres afin de ne pas être enfermés dans une logique privatrice de liberté et une consommation numérique orientée vers le “toujours plus”.

Processus garantissant la liberté et l’indépendance des reconditioneurs:

  • le “reconditioneur” a le choix de la distribution à installer en fonction du public visé :
    soit une distribution ultra-complète intégrant une grande quantité de logiciels afin de couvrir tous ses besoins potentiels et de permettre une utilisation sans connexion stable : Emmabuntüs, soit une distribution plus simple et légère pour un public ne souhaitant que le minimum et désireux de compléter son installation ultérieurement via internet : DFiso/Debian
  • les ordinateurs sont ensuite confiés individuellement et directement aux particuliers ou envoyés en lot à des associations/écoles/foyers pour constituer un mini-parc d’ordinateurs libres

Voici une carte qui est en train de se construire pour cette campagne de réemploi:

Je me suis d’ailleurs inscrit à mon nom Rodolphe Robles (rodinux) près de Lamastre.

J’ai déjà quelques ordinateurs reconditionnés à donner ou à prix libre si besoin. Si vous avez un ordinateur à recycler, pensez à me faire signe. Et surtout, je cherche à trouver comment les donner à des personnes plus démunies, si possible avec une petite formation derrière pour apprendre à bien utiliser Debian. Je pense me renseigner auprès des Instituteurs, institutrices des écoles proches de chez moi à cet effet…

Des nouvelles fraîches de l’association Linux07 qui depuis le confinement ne se manifeste plus vraiment. Nous sommes un peu refroidit par les contraintes des mesures liées au COVID-19 pour organiser une rencontre dans le lieu habituel du Bar de L’Estaminet à Lamastre avec la contrainte de porter des masques. Mais peut-être que en durant ce mois d’Octobre, nous organiserons tout de même une session de rencontres autour du Libre un Dimanche après-midi.

Librement,

rodinux

Emmabuntüs 3 est sortie !

Je suis depuis quelque temps cette distribution qui fait du bruit. Cette dernière version est basée sur la version LTS (long time support) de Ubuntu 14.04, c’est à dire qu’elle sera maintenue jusqu’en 2019.

Quelques photos et captures d’écran d’une installation sur un netbook en bootant d’une clé USB Multisystem :

IMG_1835.resized

J’ai choisi ici d’installer Emmabuntüs 3

IMG_1836.resized
IMG_1837.resized

Je n’ai pas besoin de me connecter pour l’installation

IMG_1838.resized

Le choix de la langue, pour ceux qui ont déjà installé une Ubuntu, ils reconnaîtront l’installeur d’Ubuntu…

IMG_1839.resized

Il me propose de me connecter au réseau wifi, ici je dis oui, mais on peut tout à fait installer Emmabuntüs sans connexion et c’est même recommandé.  Une des particularités de cette distribution, d’ailleurs, c’est qu’elle propose d’installer des codecs propriétaires comme les codecs vidéos et audio ainsi que flash player après l’installation sans avoir besoin de les télécharger. Ici, j’ai de la chance que la carte wifi est automatiquement reconnue, des fois ce n’est pas le cas, même si pour la plupart des cas, on trouve une solution par la suite.

IMG_1840.resized
IMG_1841.resized
IMG_1842.resized

Pour le partitionnement, je choisis toujours de créer une partition manuellement, donc rien d’automatique.

IMG_1844.resized

Là, j’efface une partition avec autre essai de distribution (Fedora) et je vais installer Emmabuntüs 3 à la place à côté d’une autre Emmabuntüs 2.

IMG_1845.resized
IMG_1846.resized
IMG_1847.resized

Ici la partition Swap d’échange,  généralement je lui attribue 1,5 xla quantité de mémoire vive. Attention, avant de continuer, je précise bien que je veux installer le programme de démarrage sur la partition racine (ici /dev/sda4). C’est sur l’onglet d’en bas que ce passe cette manipulation, après il sera trop tard. Si dans ce cas je choisis cela, c’est que je veux garder le grub de démarrage déjà en place.

Là on attends patiemment, allez boire un café…

Au redémarrage, je suis revenu sur la distribution qui était déjà installée (Emmabuntüs 2), puisque je n’ai pas touché au Grub de celle-ci qui est au début de la partition, de là je met à jour le Grub pour qu’il tienne compte de la nouvelle installation en ouvrant un terminal (ou console) avec cette commande :

sudo update-grub

Au redémarrage, je choisis maintenant Emmabuntüs 3

Là, comme toujours  avec Emmabuntüs, la proposition du Cairo-dock.

Ici, il me propose d’installer des codecs et logiciels propriétaires en mettant en garde tout de même…

Je ne prends que les codecs, mais on peut choisir à sa guise, Flashplayer, Teamviewer, Skype, les polices Windows …

J’enlève les langues inutiles pour finir et voilà, il y a vraiment pas grand chose d’autres à rajouter après cette installation, elle vient avec beaucoup de logiciels, vous pouvez voir la liste ici pour vous faire une idée : Liste logiciels Emmabuntüs 3

Vraiment sympa cette distribution pour des vieux PCs ou de vieux ordis, elle leur redonnera une vie de dix ans….